EN - FR
Client Access

Good Tables / Myth

Christopher Hache, pharaon des cuisines du Crillon

« La place de la Concorde n’est pas une place, c’est une idée », prétendait Malaparte. Plagiant l’écrivain italien, on pourrait dire : l’Hôtel de Crillon n’est pas un hôtel, c’est un emblème, celui de l’élégance et du raffinement à la française. Le palace historique vient de retrouver tout son lustre après quatre ans de travaux et deux siècles et demi d’existence brillante. L’architecte Gabriel – prénommé Ange, ses parents avaient de l’humour ! –, qui créa la place de la Concorde pour Louis XV, en dessina les façades en 1758 dans le plus pur style néoclassique du XVIIIe. L’hôtel d’Aumont, à l’angle de la rue Boissyd’Anglas, fut acquis en 1788 par François Félix Dorothée Des Balbes de Berton de Crillon… En raccourci, duc de Crillon, général et homme politique. Il resta dans la famille jusqu’en 1907, date à laquelle il fut vendu au groupe du Louvre (famille Taittinger) et transformé en palace.
Pendant un siècle, il accueillit des événements (signature du pacte instituant la Société des Nations, Bal des Débutantes, prix Femina…) et des célébrités du monde entier (Isadora Duncan, Igor Stravinsky, Charlie Chaplin, Arthur Conan Doyle, Andy Warhol, Leonard Bernstein, Thierry Le Luron…). Acquis en 2010 par un prince saoudien, le Crillon ferma en 2014 pour d’importants travaux de rénovation. Sous la direction de l’architecte Richard Martinet, avec plusieurs décorateurs (dont Karl Lagerfeld) et 147 artisans de métiers d’art (marbriers, ébénistes, doreurs, tapissiers…), il a fait peau neuve et rouvert ses portes le 5 juillet 2017. (...)

© By SYLVIE BONIN