EN - FR
Client Access

Le club des chefs des chefs

Le cercle le plus fermé du monde diplomatique

Ils s’amusent comme des gamins gourmands : ils trempent le doigt dans la sauce, soulèvent le couvercle du fait-tout, testent la cuisson des pâtes, cassent les oeufs dans un cul de poule, découpent les poivrons en lamelles et s’essaient l’un après l’autre à décoller de la plaque brûlante la feuille de brick, fine et blanche comme du papier à cigarette. La bonne humeur règne dans les cuisines, où s’agitent une vingtaine de chefs, dans leur veste blanche brodée à leur nom et à leur drapeau. Ils sont allemand, anglais, américain, canadien, chinois, espagnol, estonien, finlandais, français, hollandais, indien, islandais, israélien, italien, luxembourgeois, monégasque, russe, sud-africain, sud-coréen, suisse.
Ce matin, ils prennent un cours de cuisine marocaine sous la direction de Rachid Agouray, chef de La Mamounia, chargé des réceptions officielles du roi du Maroc, et de sa brigade de femmes, car ici, traditionnellement, ce sont elles qui cuisinent. Des mammas rieuses, ravies d’accueillir ces cuisiniers si accessibles même s’ils côtoient chaque jour les grands de ce monde. Ils sont ici pour le congrès annuel du Club des Chefs des Chefs (C.C.C.), qui réunit les chefs de cuisine des chefs d’État – roi, président – ou des Premiers ministres. Un cercle très fermé, qui a fêté l’an dernier ses 40 ans. (...)

© By SYLVIE BONIN